Retourner aux témoignages

Vincent
Membre de l'équipe IPSAJET

Comment avez-vous connu le programme et pourquoi avez-vous choisi de vous y investir ? On peut dire que ce n’est pas nous qui l’avons trouvé, mais que c’est plutôt lui qui est venu à nous ! Cela faisait un an qu’avec quelques camarades de promo, tous élèves ingénieurs en aéronautique, nous « planchions » sur la conception d’un microjet, petit avion léger avec un unique réacteur. Cette catégorie d’avion est très peu connue, et nous avions décidé de concourir à sa démocratisation. L’ennui, était qu’aucun de nous n’avait vraiment de connaissance en création d’entreprise, et encore moins en marketing. Et c’est ainsi qu’un jour, la coordinatrice du programme sur Toulouse est venue nous présenter le dispositif. Comment avez-vous trouvé le parcours (coaching/parrainage, soirées, la promotion) Un des plus grands points positifs lors de cette expérience, a été que pour la première fois, j’ai pu travailler dans une équipe multidisciplinaire. En effet, entre ingénierie, marketing, communication, et juridique, chacun avait sa propre spécialité, ce qui est très utile ; car un des membres de l’équipe peut toujours apporter un regard extérieur à ce que vous faites. De plus, cela favorise le partage de compétences. J’ai aussi beaucoup apprécié le fait que de nombreuses personnes dont les parrains, les coachs, les organisateurs et les intervenants étaient présentes de manière gratuite et passionnée. Ces personnes avaient toutes des responsabilités professionnelles autres, et donnaient vraiment de leur temps pour nous aider à avancer dans nos projets. Une chose est certaine, sans leur soutien régulier et sans leurs conseils avisés, jamais nous n’aurions pu parvenir là où nous sommes arrivés ! Au Entrep’, vous entendrez souvent parler de « soirées tools ». Sous ce nom « barbare » se cachent des soirées sympathiques pendant lesquelles vous pouvez souvent échanger et recevoir des conseils de vos parrains, coachs etc, mais aussi ceux venants des autres équipes. Des intervenants de renom sont également présents et à votre disposition : anciens entrepreneurs, chefs d’entreprise, « business angels », financiers… L’ambiance est toujours décontractée, mais le ton sérieux. Chose importante : il n’y a jamais eu et à aucun moment d’obligation de résultat ! Même si l’on ne souhaite pas créer d’entreprise, et que l’on est juste présent pour apprendre la manière de le faire, l’on est aussi bienvenu. Vous êtes Lauréat Les entrepreneuriales – Qu’est-ce que cela signifie pour vous ? Jusqu’au dernier moment, nous n’y avons pas cru, mais le Trophée en main, nous nous sommes rendus à l’évidence : nous venions de recevoir notre toute première reconnaissance officielle ! Pour la première fois, nous venions de convaincre un jury de trois professionnels de la faisabilité du premier modèle de notre future entreprise. Cela nous a donné un véritable « coup de boost », et nous a confortés dans l’idée qu’un travail bien mené, avec constance, et des remises en cause qui font avancer, payent toujours. Des conseils à donner aux participants de la future promotion ? Je dirais personnellement que Les entrepreneuriales « valent vraiment le coup ». Même si aux premiers abords il faut apprendre à concilier sa vie étudiante souvent assez intense et le programme, les avantages qu’il apporte sont sans appel. Il ne faut pas avoir peur de franchir le pas, de tenter et d’oser entreprendre un tel programme, qui passe d’ailleurs très vite (5 mois), mais qui reste intense. Personnellement, je n’aurais jamais cru arriver à décrocher le trophée régional, alors que je n’avais quasiment aucune connaissance sur le sujet. N’ayez pas peur, Osez, et vous verrez !